Au delà du péage de La Gravelle ^^,  Limousin 2020

Corrèze, Grandsaigne, Le village abandonné de Clédat

Il s’en est fallu de peu pour que l’on passe à coté de cette visite ! Pourtant nous avions préparé à l’avance notre séjour, surligné les choses qui pourraient nous intéresser sur la carte mais c’est en cherchant autre chose sur le net pendant notre séjour, que nous sommes tombés sur ce village fantôme ! Ca n’était même pas noté sur notre carte donc il porte bien son nom  !!

 

Un village fantôme ? Top non ?! même si nous étions en avance sur Halloween ahahah ^^ Bon une croix sur la carte pour l’emplacement hypothétique du village et hop en route !

Il a fallu prendre une route forestière qui au début était en bon état. Cool, ils sont bien aménagés les lieux parce que ce n’est pas ce que j’avais lu sur internet ! Oui enfin non, la route forestière a vite retrouvé son aspect originel !! Zut … bonjour les nids de poule et le chemin de terre. Seul quelques mètres de bitume par-ci par-là soulage le confort de la route. Je n’ai pas filmer le chemin, j’aurais dû tiens ^^

Nous sommes accueillis par des petites sculptures et très vites des blocs de pierres jonchent le sol. Des ruines apparaissent et cet endroit appelle à la quiétude malgré tout. Une sérénité au milieu des arbres ça fait beaucoup de bien, on est loin de tout et déconnecté.

 

 

Le village date du Moyen Age. Dans les années 1160, l’évêque de limoges décide d’installer une chapelle dotée un hospice pour les voyageurs de passage dans la région. Au fil du temps, cet endroit qui est au pied du Puy de la Fageolle devient un vrai relais pour ceux qui rejoignent la région de Tulle. Le village se développera jusqu’au 17ème siècle avec l’installation de paysans autour avec le titre de paroisse.

Avec les nouvelles routes construites dans la vallée, le déclin du village s’annonce, il ne sera plus qu’un prieuré. Malgré le départ des habitants au fil du temps, la chapelle ainsi que la  »Bonne Fontaine » toutes deux dédiées à Magdeleine restera un lieu de pèlerinage jusqu’au 20ème siècle.

 

 

 

En 1901, on comptait encore 37 habitants mais en 1963, c’est l’abandon du village.

Ce n’est qu’en 1998 qu ‘une association décide de remettre le village en valeur. En 2001, la chapelle, le four à pain et la chaumière sont restaurés et certaines ruines sont consolidées.

 

 

⊗ En juillet, a lieu, Les pastorales/Fêtes des roses. Une semaine où se déroule, rando à thèmes et commentées, des ateliers divers pour adultes comme pour enfants.

 

 

2 commentaires

  • GMOT Gilbert

    bonjour encore un super village ; décidément la Corréze est très riche en sites remarquables ;

    sur l avant dernière photo c est linverse de Plougrescant , c est le rocher qui est entre les maisons !!!

    merci ; on voyage malgré le confinement

    • Les bretons

      Bonjour. C’est bien les blogs, ça permet de voir les choses quand on ne peut pas y aller !! Eh oui encore le confinement, alors j’en profite …
      Oh je n’avais pas fait le rapprochement par rapport à Plougrescant !!! lol Effectivement c’est l’inverse !!! ^^
      Bon après midi 😉

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Phasellus Lorem facilisis Aliquam id ut accumsan