Au delà du péage de La Gravelle ^^,  Limousin 2020

Haute Vienne/Creuse, Le lac de Vassivière et son île

Nous avons continué notre route en direction du lac de Vassivière.

Lac artificiel par la construction d’un barrage pour la production d’électricité, il a été mis en eau en 1950 et est alimenté par La Maulde. C’est le lac artificiel le plus important du Limousin et se trouve au nord/ouest du plateau de Millevaches, à cheval sur les départements de la Haute Vienne et de la Creuse. Il fait 9,76 km2 avec 45 km de rives ! L’île n’est que le sommet d’une colline.

 

 

Il y a plusieurs plages et plusieurs activités nautiques possible et il y a la pêche bien évidemment. Il faut reconnaître que c’est bien pratique vu que la mer est loin ! Au moins les enfants profitent bien de l’eau. Pour situer, du lac on est à environ 1 h de Limoges.

Les campings étant complets (places limités à cause du Covid!), nous avons trouvé à se garer pas loin de la plage de Broussas (Coté Sud Est du lac). Nous avons passé la nuit là. Le lendemain matin nous avons pu aller prendre le bateau à l’embarcadère de Broussas pour qu’on puisse aller sur l’île.

 

Plan du lac de Vassivière

 

 

Sur le bâteau 😉

 

Après notre débarquement avec le pont qui rejoint l’île.

 

L’île vue du ciel

https://www.tourisme-creuse.com

 

 

Bon j’avoue j’ai fait ma fainéante pour accéder à l’île ^^. J’ai pris le train touristique pour y aller, j’ai juste accompagné ma mère un peu embêtée avec son genou !

 

Un jardin des simples avec bassins et poissons, très chouette !

 

 

Un « château » où se trouve le restaurant où l’on a super bien mangé et des frites maison au top ^^ Condition sanitaire oblige, déjeuné à l’extérieur avec tables bien espacées dans la cour.

 

A l’origine, la famille Vassivière. Elle possédait une grande maison bourgeoise en haut d’une colline bien située sur leur importante  propriété.

Un mariage va lier la famille Vassivière à la famille Cotte. La maison va être modifiée pour qu’elle ressemble à un château avec la construction de tours carrées.

Un endroit bien paisible seulement dans les années 1950, le projet du barrage sur la rivière de la Maulde, par EDF, émerge. Avec ce projet, la famille Cotte-Vassivière va voir ses terres se perdent définitivement sous les eaux avec un château isolé sur son île. Les propriétaires font construire un pont d’environ 500 m pour relier l’île à la presqu’île de Pierrefite.

A la fin des années 70, le Syndicat Mixte de Vassivière va racheter l’île transformant ainsi les pièces du château en bureaux. En 1989, le Centre International d’Art et du Paysage (CIAP) obtient l’île. Les artistes y résident à l’étage et un restaurant ouvre ses portes au rez de chaussée.

L’accès à l’île est libre en y accédant à pied ou avec le petit train touristique (payant).

 

 

Une petite balade après, histoire de digérer … à cause des frites !! Un grand bâtiment au fond le Centre International d’Art où il y a des expositions et à coté un phare. Il y a aussi un sentier d’interprétation de 2,6 km  pour découvrir l’île.

 

 

 

 

 

 

Sources : wikipédia, marchoucreuse23, tourisme-creuse, détours en France (fev/mars 2020)

2 commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

venenatis, ut adipiscing quis odio mattis libero