Au delà du péage de La Gravelle ^^,  Limousin 2020

Corrère, Turenne, #1 la ville

Voilà un bourg qui m’a beaucoup plu!  De notre petit cortège, loulou et moi étions les 1er sur les lieux. Trouver le parking où l’accès pour les longs camping-cars est un peu juste… Malgré le panneau avec le pictogramme du CC, je n’étais pas très sereine à descendre la petite rue !!! Ce n’est pas très large et au bout pour l’entrée du parking, attention au porte-à-faux et au dévers de la route !!

La chouette vue du parking !

 

Une fois tout le monde arrivés, nous voilà partis pour découvrir cette petite ville labellisée « Plus beaux villages de France » et monter jusqu’au château… (qui sera dans l’article suivant sinon ça va être trop long !)

Une chose est sûre, c’est du sport d’arpenter la ville !! Toutefois il y a le petit train qui part de l’office du tourisme pour aller directement au pied du château. Pour aller au château on a fait le tour, là par où passe le train mais pour redescendre on a pris la rue qui va direct au centre ville et là attention aux mollets !!!! La pente est forte !!

 

 

Entre certaines des maisons et hôtels particuliers qui datent du 15ème siècle jusqu’au 17ème siècle, il fait bon se promener dans ces rues de pierres blanches. Il y a un certain cachet.

 

 

Quelques maisons autour du château.

 

 

Les 1ers seigneurs de Turenne apparaissent au 9ème siècle. A la suite des Croisades, Turenne devient un Etat Féodal et l’un des plus grands fiefs de France au 14ème siècle. Il  jouit d’une autonomie total du Moyen Age jusqu’au début du 18ème siècle. Sur cette période, 4 familles de vicomte vont se succéder.

Un Etat dans l’Etat !! Les vicomtes agissent en véritable souverains, ils géraient absolument tout au sein de cet Etat en étant exempté d’impôts et seulement tenu à un simple hommage d’honneur envers le Roi. Pour dire, en 1560, le Roi interdit la culture du Tabac en Aquitaine cependant cette interdiction ne s’applique pas pour la Vicomté !!

Au 15ème siècle, la Vicomté va s’agrandir jusqu’à l’actuel nord de la Corrèze et grignoter une partie de l’Est de la Dordogne et le nord du Lot. Beaucoup de villes seront fortifiées sur le territoire. La Vicomté compte 100 000 habitants pour 111 paroisses !

Avec les folies du dernier vicomte de Turenne, la ville est vendue à Louis XV en 1738 afin de rembourser les dettes de jeux.  Fini l’indépendance et la forteresse est démantelée. A la Révolution Française, Turenne ne sera plus qu’une prévôté royale.

 

Une très jolie ville agréable qui a gardé son âme moyenâgeuse. Elle mérite bien son label !

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dictum Praesent dolor mattis risus. Lorem consequat. ipsum nunc