Commune du patrimoine rural,  Culturel,  Morbihan,  Religieux

Guehenno

Le bourg est très connu pour son calvaire du 16ème siècle. Il fait parti du cercle très fermé des 7 calvaires monumentaux de Bretagne. Le site est ici . J’ai donc le privilège de l’avoir pas loin de chez moi, j’y passe tous les jours pour aller au travail si bien que l’on ne porte plus attention!!! Le bourg est classé Commune du Patrimoine Rural et il le mérite bien avec toutes ses maisons en pierre et son enclos paroissial.

J’ai donc profité d’un jour de repos pour aller m’y attarder tranquillement. Profiter par la même occasion de s’oxygéner par ce temps bien hivernal.

 

Suivant le site infobretagne.com , ce serait l’évêque de Vannes, Guéhennoc, en 1196 qui aurait fondé cette paroisse. Elle résulterait de 2 démembrements, celle de la paroisse primitive de Guégon (pour la partie nord) et celle de Bignan (pour la partie sud).

Il y aura plusieurs appellations avec comme préfix « Moustoir » jusqu’au début des années 1400. Après 1500, seul Guéheno puis Guehenno restera. en breton Gwezhennoù dont la terminaison en « où » est typique du Morbihan

A environ 1 km du bourg , il y a le site du Mont. Sur place vous avez un moulin à vent et la chapelle St Michel du 15ème siècle. En prime une superbe vue.

Autrefois au Moyen Age, il y avait une grande foire, une des plus importante du comté du Porhoët dont dépendait la commune. La comtesse venait prélever la redevance pour avoir le droit d’étalage.

Le site est connu pour une bataille de novembre 1799 entre les chouans et les républicains. (Plus ici)

Aujourd’hui, il y a toujours un pardon de la St Michel avec un repas champêtre le midi et qui a lieu chaque dernier dimanche du mois de septembre. … La fête du Mont comme on dit par ici !

Un carde très agréable pour un pique nique !

 

 

Un petit tour dans le bourg ! La visite se fait ludique pour apprécier toute l’architecture.

Point de départ la place du marché au centre du bourg.

Pour mener à bien notre petit tour, il faut suivre ceci et vous aurez des points information pour en apprendre davantage :

Déambuler dans les petites rues de ce bourg est agréable et à cette époque de l’année, le soleil plus bas qu’en été donne une autre lumière et malgré la végétation toute endormie c’est très joli.

Pour avoir la totalité du circuit vous avez des photos ici (clic)

 

Parmi les belles maisons en pierre, des ruines se mêlent au décor.

La place du marché

En face de l’église, un emplacement pour se poser ou pique niquer.

 

Justement … l’église !

Magnifique par son clocher très haut

 

Du nom Saint Pierre et Saint Jean Baptiste. Elle date du 16ème.

Enfin la 1ère église car à la Révolution elle fût incendiée. C’est grâce à l’initiative de l’Abbé Jacquot et le vicaire Laumaillé qu’elle fût reconstruite en 1859 mais à peine terminée que le clocher s’est effondré. Il sera reconstruit dans la foulée.

 

Le calvaire très imposant d’une hauteur de 9,60m.

A l’origine, J.Guillouic en 1550. Il ne sera pas épargné à la Révolution non plus ! Il sera démonté puis enfoui. L’abbé Jaquot s’occupera aussi de le restaurer en profitant de le compléter.

Le travail de la pierre est superbe.

 

L’ossuaire construit par l’abbé Jaquot et le vicaire 1863-64.

 

 

A l’arrière de l’église, le cimetière des anges, espace réservé aux jeunes enfants jusqu’au début des années 60. Il sera restauré en 2007 lors de l’aménagement d’un columbarium

 

Une promenade qui fait du bien. Je précise qu’il y a des photos notamment de l’église et calvaire qui datent de cet été. Au début je pensais ne parler que de l’église mais l’architecture du bourg fait que c’est tout un ensemble qui est indissociable pour moi !

 

 

 

Sources : Wikipédia, 7 calvaires, infobretagne.com, centre-morbihan-tourisme.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Phasellus risus sit Praesent elit. nunc