Morbihan,  Patrimoine

Belz, Île de Saint Cado

L’île de Saint Cado doit sa célébrité à sa petite maison aux volets bleus sur l’îlot rocheux de Nichtarguer qui fait la joie des photographes et peintres!! Qui ne l’a pas déjà vue quelque part ?! C’est elle que l’on voit en 1er quand on arrive sur les lieux !

Un week end de janvier dernier j’y suis, donc, allée pour la 1ère fois. J’étais avec mes parents, une occasion de sortir Maurice!!! Il faisait super beau mais super froid. Nous y avons pu aller en camping-car mais ça serait impensable à la belle saison !!

Cette petite maison donne énormément de cachet au lieu. Construite en 1894 pour le gardien du parc ostréicole. L’îlot mesure seulement 25 m de long à marée haute.

Saint Cado est une île reliée au continent par un pont digue, île qui se situe dans la ria d’Etel. La ria qui est une ancienne vallée glacière envahie par la mer il y a env 18000 ans. On parle aussi d’aber (en breton), terme que l’on utilise en Finistère nord notamment.

Après avoir mitraillé, la petite maison aux volets bleus, de photos, nous sommes partis faire le tour de la petite île de St Cado. Et dans les courants d’air, il ne faisait vraiment pas chaud !!

Saint Cado et sa légende

Saint Cado serait né au Pays de Galles et fils de roi qui a été élevé par un moine. Il refuse cette vie de guerrier que lui destine son père. Il ne veut pas être chef d’armée et préfère la vie monastique. Il fonda une abbaye au Pays de Galles. Chassé par les saxons en 525, il traverse la Manche et s’installe dans le Pays de vannes.

Vivant en ermite sur cette petite île, il voulu construire un pont pour que les fidèles puissent venir l’écouter mais le pont cédait régulièrement avec la mer. Saint Cado désespère et fini par demander de l’aide au Diable. Il lui promis le pont en une nuit mais il y avait une condition ! Que le 1er être vivant serait pour lui. Saint Cado accepta. Le matin, le pont fût terminé et Saint Cado fît passer…. un chat !  Eh oui c’était un être vivant ! Mais le temps que le diable ne s’en aperçoive et ne se mette en colère, Saint Cado béni le pont et le diable qui voulait le détruire ne pu rien faire !! (J’ai trouvé d’autres version qui diffèrent un peu!)

L’ermitage de Saint Cado fût hérité par les moines de Quimperlé en 1089. La chapelle fût construite au 11 et 12 ème siècle par les moines du prieuré, elle est dédiée à Saint Cado. Elle fût le centre de pèlerinage notamment pour les malentendants, ils venaient chercher la guérison. Il fallait mettre sa tête dans une cavité du petit autel appelé « lit de Saint Cado » (qui est toujours dans la chapelle) et dès que l’on entendait le ruissellement de l’eau, cela annonçait la guérison.

Il n’en reste pas grand chose de la chapelle d’origine, la grande chapelle a été rajouté en 1842 avec la sacristie et le porche. Le calvaire lui a été construit en 1832.

 

La fontaine

 

La chapelle 

 

 

 

 

Une chouette promenade, bien tranquille avec très peu de monde et un superbe soleil.

 

Sources ; Wikipédia, infobretagne.com, petit-patrinoine.com, mairie-belz.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *