Ile et Vilaine,  P.Culturel

Les Iffs, Le château de Montmuran

Notre week end de l’Ascension se poursuit. Nous partons de Bazouges la Pérouse avec un peu de soleil !

Nous prenons la direction de Monfort s/ Meu (Petite cité de caractère) mais sur la route nous nous arrêtons au château de Montmuran appelé aussi château de Tinténiac. La visite sera rapide car il n’était pas encore ouvert.

A noter que les visites guidées se font tous les après midis en juillet et août seulement (sauf le samedi) ainsi que pour les journées du Patrimoine.

En arrivant nous remontons l’allée boisée, c’est magnifique ! et on devine au loin le pont-levis.

Je n’ai donc pu faire des photos que de l’entrée mais je reviendrai pour le visiter et compléter ce billet !

 

Histoire

Nous sommes sur la route de Rennes-Saint Malo. Posté en retrait, il fait partie de cette ceinture de protection de la Bretagne dit des Marches de Bretagne.

 

 

L’origine

A l’origine de ce 1er château, la construction de l’Abbaye St Georges de Rennes à la demande d’Alain III de Bretagne pour sa soeur Adèle qui devient 1ère abesse. Avec cela, il lui offre aussi les terres de Tinténiac avec un droit de haute justice. Elle nome Donoual, alors chevalier, seigneur du fief de Tinténiac. La famille de Tinténiac est née.

La famille de Tinténiac construit un château en bois en 1036 à la demande d’Adèle pour protéger ses terres.

Il se sera détruit par Henri II de Plantagenêt  en 1168 ! (encore lui il est pénible à tout détruire comme ça..^^!!).  Un nouveau château s’élève en 1170 mais celui-ci en pierre qui dominera toute la vallée.

Puissante forteresse dans la région au XIVème siècle. Il sera composé du donjon et de 7 tours reliées entre elles par des courtines.

 

L’empreinte de Du Guesclin

Durant la guerre de succession de Bretagne (1341-1364)  le château va être entre les mains de la famille De Laval.

La dame de Tinténiac reçu, en 1354, le lieutenant du Roi de France, le maréchal d’Autrehem. Il est accompagné d’un jeune chef, Du Guesclin. Les anglais, non loin, occupaient le site de Becherel et voulaient prendre par surprise le château. Bertrand Du Guesclin leur tend un piège, pris en embuscade, il fait prisonniers les anglais. Le chemin porte encore aujourd’hui le nom de chemin sanglant, la légende raconte que dès qu’il pleut, le sol devient rouge, du sang des combattants… (Main non en fait je vous rassure^^ le sol est seulement riche en oxyde de fer !!). A la suite de cet évènement, Bertrand Du Guesclin est adoubé dans la chapelle du château pour avoir sauvé Montmuran.

Du Guesclin reviendra au château pour chasser de nouveau les anglais et aussi pour épouser en seconde noce Jeanne de Laval, en 1374 et deviendra ainsi propriétaire des lieux par alliance jusqu’à sa mort en 1380.

 

Au gré des siècles

Avec la dernière descendante des Laval, le château sera entre les mains de la famille de Coligny qui fera beaucoup au niveau économique de la région. Ensuite il passera par diverses familles jusqu’à la Révolution.

Il sera incendié à la Révolution, saisi comme bien national puis revendu en 1794.

L’actuelle famille de la Villéon en est propriétaire depuis 1888.

Aujourd’hui, il ne reste que 2 tours au nord avec pont levis et herse. Le corps de logis du XVII et XVIIIè siècle. Un châtelet du XIVè siècle et une orangerie du XVIIIè siècle ainsi que des dépendances.

 

 

 

Tarif visite (Juillet-Août)

Adulte : 6 euros

Enfant (5-10 ans) : 4 euros

Journée du patrimoine tarif unique : 5 euros

Moyen de paiement : espèces, chèques

Hébergement et réception sur le site.

 

Pour situer

Sources : Mairie des Iffs, Wikipédia, Château de Montmuran

2 commentaires

  • Gilbert G M O T

    Bonsoir Encore une belle batisse chargée d histoire . Merci pour cette balade démontrant si c était nécessaire que l intérieur des terres n a rien a envier a la côte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans 20 ans, vous serez d’avantage déçus par les choses que vous n’aurez pas faites que par les choses que vous aurez faites. Alors sortez des sentiers battus. Mettez les voiles. Explorez. Rêvez. Découvrez. Marck Twain

Pour suivre toute notre cavale !