Brocéliande,  Ile et Vilaine,  Petite cité de caractère

Monfort sur Meu

Après avoir vu l’entrée du château de Montmuran, on reprend la route pour Monfort sur Meu. C’est une récente petite cité de caractère et bien que je fasse beaucoup de km en Bretagne avec le travail, je n’étais jamais passée dans ce bourg !

Comme c’était sur le retour, c’était l’occasion de découvrir !

 

L’Histoire

Raoul 1er de Gaël fait construire son château sur ses terres au 11ème siècle. En 1198, le château est pris par Richard Coeur de Lion mais la même année Alain de Dinan s’en emparera aussi et le détruira.

Raoul VIII reconstruira le château de 1376 à 1389. Quatre tours d’angles consolidées par des murailles où il n’y a que 3 portes pour rentrer dans la ville fortifiée. 3 faubourgs naitront autour de la ville.

La forteresse sera détruite en 1627.

Après la Révolution, la ville devient sous préfecture et abrite essentiellement la bourgeoisie et personnes qui travaillent dans les tribunaux.

Au début du 20ème siècle, elle perdra son statut de sous préfecture. Régulièrement occupée par les allemands lors de la 2nd guerre mondiale, elle sera durement touchée par les bombardements.

 

On trouve la mention Monfort la Cane sur de très anciennes cartes. Sur la place St Nicolas, se dressait avant la Révolution l’église St Nicolas.

Au mois de mai de chaque année, l’église accueillait une cane et ses canetons. Elle en laissait un pour offrande.

La cane serait en réalité une très jolie jeune fille séquestrée par le seigneur de Monfort. Du château elle voyait l’église et pria St Nicolas. Il entendit ses prières et pour qu’elle puisse s’évader, il l’a transforma en cane.

Cette légende a laissé des traces dans la ville entre noms de commerce ou de rue (Rue de la cane, cinéma de la cane…) mais attention, il paraît que l’on peu encore la trouver sur les rives du Meu….

 

 

 

Ma promenade

Nous sommes à la porte de Brocéliande, une petite ville qui m’a plu mais rien de transcendant pour être honnête !! La Tour  Papegaut (du 14ème siècle) était fermée pour cause de covid. Dommage la vue de la haut doit être sympa!! J’ai seulement déambulé dans les rues et loulou n’est même pas venu avec moi !

Il y a aussi la maison et le jardin de Louis Marie Grignion, un saint missionnaire du 17ème siècle. On peut sonner pour que les pères monfortains puissent nous faire enter et visiter… je ne l’ai pas fait, je ne savais pas !!

Des panneaux permettent d’expliquer certains lieux et de voir d’anciennes photos. La seule chose que j’aime ce sont les pierres, cette couleur rouge naturelle donne du cachet et beaucoup de nuance sur les maisons. Certaines demeures sortent du lot, elles sont superbes dommage que le soleil ait été timide, les couleurs auraient été encore plus belles.

Il faudra d’ailleurs que je vous montre à l’occasion Iffendic, une commune voisine. La Collonge La Rouge bretonne selon Baptiste et l’église est magnifique !!!!

 

La tour Papegaut (ci dessus)

 

Plusieurs écriteaux pour expliquer la ville

 

 

Des lavoirs bordent la rivière.

 

Les vestiges des remparts, le parking se trouve sur les douves

 

Pour situer

Sources : Wikipédia, Monfort s/ Meu, Tourisme Bretagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans 20 ans, vous serez d’avantage déçus par les choses que vous n’aurez pas faites que par les choses que vous aurez faites. Alors sortez des sentiers battus. Mettez les voiles. Explorez. Rêvez. Découvrez. Marck Twain

Pour suivre toute notre cavale !